02 février 2007

Une telle nouvelle!

Une telle nouvelle ! Qui l’eût cru ?  Pas moi ! Ce qui n’existe pas arrive quelquefois. Vu qu’on s’en ébahit, ça devient quelque chose ! Hier, sous le labeur, on n’imaginait pas qu’un événement pareil  puisse se passer ici . Pas plus tard qu’aujourd’hui, à une heure comme celle-ci ! Qui l’eût cru ?  Ah ! Le travail est un bourreau ! Peut-être que sans lui, on n’aurait su plus tôt que ça serait comme ça, inattendu, curieux, à nul autre pareil, qu’on voit dans le journal et qu’on en parle encore le soir dans... [Lire la suite]
Posté par ruru à 00:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

02 février 2007

Du sens.

Du sens. Patatras, y a du sens, t’y peux rien, va s-y voir !  Tout y va, tout en vient que faire pour que ça passe ? Le sens c’est comme l’argent t’en a pas, il demeure dans la tête, dans le vide, dans les poches sans rien.  Si t’en as, c’est pareil, tu y penses à pleins tubes ! Qu’il y en ait, ou bien pas, le sens demeure là ! Y a du sens ! C’est ainsi. Ca ne négocie pas ! Moi le sens, j’en a marre, c’est trois mots en un seul :  on y va, ça veut dire, et c’est trop sensitif !  quant on va vers le sens... [Lire la suite]
Posté par ruru à 00:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 février 2007

Dénonciation

Marc Hortemel et une grosse feignasse qui ne publieplus rien sur son blog par pure méchanceté! Le bougre est plein de talent mais avec une cruauté insoutenable, en ricanant bassement dans son coin ,il nous en prive! En se moquant allègrement et aussi complètement de nos pauvres regards avides de beauté et qui pleurent dans la nuit froide de la méchanceté de la vie tout en se désespérant de tout ça et même du reste! ! MAis MArc Hortemel s'en fout, lui! On peut crever, il est tranquille dans son coin avec ses belles peintures qu'il... [Lire la suite]
Posté par ruru à 00:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 février 2007

Cantilène du riche

Pauvres du monde, c’est moi le riche ! J’entasse finances et bidoches ! Je mange à tire larigot ! Ou bien je régime-végétaux, tout ça c’est du pareil au même : je vous méprise insolemment, je vous commerce à l’équitable, à la dégeu  ou comme avant !  Pour moi c’est du pareil au même : il n’y a personne que j’aime ! Moi, je rigole d’arrache-pied quand je vous regarde crever ! Pauvres du monde, c’est moi le riche ! J’ai la charité bénévole, sauf que ça m’enrichit le cœur en refilant ma bonne conscience au... [Lire la suite]
Posté par ruru à 00:07 - - Commentaires [1] - Permalien [#]