11 janvier 2007

LEs vaches!

Ah ! les vaches, les cruelles meublant son désespoir de douleurs flagornantes. Quelles mornes oraisons dans ces yeux si beaux ? Quelques-unes ont trotté paresseuses, sans façon !  Les autres, vaches qui prient,  ont  ruminé. Et c’est ainsi qu’on dit le Pater à la messe. Mais voilà, c’est vivant, puisque ça redigère ! Elle plane la caillette, ivresse au quart de tour !  Oh ! les vaches de mon âme parfois bleues d’azur trop. La tristesse du monde flétrirait l’océan ! Restons sur terre, plancher de ruminants... [Lire la suite]
Posté par ruru à 15:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 janvier 2007

Encore un hommage à lord Charles!

Encore une fois, ce poème doit absolument être lu à haute voix! Sailor, gross beat ! a dew? Dull! She? Lap:  prawn! Sheila source! Eel man's skull. Analyse : Le narrateur est marin. Il évoque la difficulté des hommes de la mer à marcher droit sur la terre ferme, surtout après l’ingestion d’un “déca” dans un bistro. (Il s’agit d’un déca… litre d’alcool fort). D’où l’idée de rythme (beat) plutôt primaire ( gross).Ce qui est particulièrement dur quand le temps se  gâte et qu’une fine pluie de... [Lire la suite]
Posté par ruru à 00:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 janvier 2007

Définir la poésie 6.

L'image du poète ne suffirait guère à définir la poésie, mais s’il la représnt een l’ayant incorporée. Ou en la servant, puisqu’elle est toute dame et la dame principale deu vrai troubadour. « Celui qui trouve » ! Car la poésie est trouvaille insigne ! Mais elle peut parfois être identifiée au poète dans un rôle social diffus, mais pénétant ! Les différents témoignages favorables ou hostiles des contemporains de crtains poètes nous montre souvent un homme d'apparence étrange et originale.  Vêtu bizarrment (nous sommes loin ds... [Lire la suite]
Posté par ruru à 00:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 janvier 2007

Définir la poésie5

De fait, il conviendrait de considérer comme poétique tout ce qui est propre à statuer de  l'amour en son  sens de langage. Et à émoustiller l’intelligence intime d’un vrai coeur fait de chair. Ce qui pourrait nous amener à considérer comme poème n’importe quelle chose savoureuse à penser, à contemple. Il pourrait donc s'agir d'œuvres d'art (romans, photos, sculptures), de situations. Ou plutôt de la pensée qu’elles provoquent. Ce qui ne suffirait guère, puisque le poème ne peut être que l’expression de cet affect, mise en... [Lire la suite]
Posté par ruru à 00:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 janvier 2007

La bête immonde va revenir!

Après Vidal-Naquet, Ozouf, voici que jean-Pierre Verantns'en et allé... Un eépoque se trmine, de gai savoir, d'amour, d'humanisme, de résistance ( et de Résistance!).De culture, de poésie. Et qu'arrive t-il? L'écologisme, déjà compris dans son danger par beaucoup de ces gens qui en connaissent l"histoire et la mentalité profonde, celle qu'on se cache! LA pourrie! La mortelle, les végétarismes zamidézanimo, les mysticismes orientaux, comme en 38, dont les pauvres ont voulu se débarrasser parce qu'ils tuaient, tuaient tuaient... [Lire la suite]
Posté par ruru à 00:02 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
11 janvier 2007

Sum beatus cum zieutam naturam!

LE sentiment fallacieux, et, en fait libéral, de la nature proposé par l'écologisme demeure affligeant, déprimant, bas de plafond: on retrouve el souci religieux darwino-malthusien des pouacres fondteurs.LA religiosité malsaine d'un Kellog et le relent de toutes les idéologies moches. Aussi, en plus des promenades, de l'amitié des arbres, du clin d'oeil des vaches et des oiseaux, ils faut se défendre. Non pas e "ressourcer", comme les faux-derches de la vie, mais êtr là en pus, en mieux, en abondance de soi dans un monde... [Lire la suite]
Posté par ruru à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 janvier 2007

On leur avait bien dit...

IL est assez agéable de toiser l'Amérique de M. Bush! Ele s'enlise en Irak et ce pays d'infirmes sociaux, qui n'a jamais été une démocratie que pour les blancs aisés ou en passe de l'être montre son infériorité humaine par rapport à nous avec cette guerre qui ne pouvait pas aboutir! Avec le mensonge des fameuses "armes de destruction massive qui demeure grotesque! LA patrie des obcurantismes religieux et de la misère cachée n'est pasle seul à s'être montré outrecuidant: un magazine d'Outre-Manche a osé nous critiquer, en 2003... [Lire la suite]
Posté par ruru à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]