31 décembre 2005

Foie, foie gras, langue au foie gras, etc...

C'est la saison des dévoration extatiques de foie gras! Almors, bon, je vous livre l'aricle foie de mon livre en cours... Il y est question de la "langue lucullus", fierté de Valenciennes. Le foie gras, dans le Nird est mentionné par Pline dont il faut lire les merveilleuses "histoires naturelles", si amusantes! Foie Le mot « foie » vient du bas latin ficátum signifiant, au départ, « foie gras ». Le viscère, en latin classique, se nommait jecur. Ceci parce que les oies, ces « faisans du tonnelier », selon l’expression de Balzac... [Lire la suite]
Posté par ruru à 02:02 - Commentaires [2] - Permalien [#]

31 décembre 2005

Arlequin

Patrice Houzeau, dans un bel aperçu concernant notre cher vieux Tristan Corbières, nous parle de ces restes de cuisine qu'on nommait Arlequin. LE moins que je puis faire et d'éclairer votre lanterne en, une fois de plus, vous donner à lire un extrait de mon ouvrage sur les expression culinaires, en cours de correction. Voici ce que j'écris, dans ce dictionnaire, à propos d'arlequin: arlequin On rencontrait jadis, dans les rues des grandes villes, des marchands et marchandes d’arlequins, qui vendaient des repas composites où l’on... [Lire la suite]
Posté par ruru à 02:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 décembre 2005

On looms bitter and blue

Time goes on! Mock hours are sometimes spent. I've known several wives of mere melancholy. Several wives woving, on looms bitter and blues, words of love and poetry. With a somewhat red thread. Heartache's shenanigans. Primeval absurdity.That'all, folks...
Posté par ruru à 01:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 décembre 2005

Action

La sagacité de Jules Renard m'éblouit souvent: L'inspiration, ce n'est peut-être que la joie d'écrire : elle ne la précède pas. Jules Renard, Journal, 9 mai 1898. Certes, il faut parvenir, par moment à écrire avec la spontanéité de la parole (ce qui finit par devenir aisé avec les vers!) et non, bien évidemment "comme on parle", ce qui est impossible... C'est parfois el lit de la poésie, la non-préméditation de la chaîne écrite, comme il y a une non-préméditation de la chaîne parlée dans la conversation. A moins que l'on... [Lire la suite]
Posté par ruru à 00:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 décembre 2005

Cioran et la honte

Cioran, qui pense à la fois comme un flic et comme un curé, n'est pas toujours à la hauteur de sa vanité. Son art est fait de trouvailles et singe bien souvent certaines profondeur pour gargotiers à huile rance. Néanmoins, dans cette dégoulinance veule, on voit parfois cette raison ordinaire qui faisait autrefois réfléchir comme on rote les concierges, du moins ceux qu' autrefois, on surnommait justement clôt-portes. Avec une tristesse de bidasse,il ui arrive d'asséner quelques fadaises à la Homais qui me réjouissent. Et là, on... [Lire la suite]
Posté par ruru à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 décembre 2005

Le point virgule

Afin d'aider ceux qui s'angoissent légitimement de la persécution dont il fait l'objet, je signale que Le point-virgule a une histoire! On la trouve dans cette revue que l'on peut commander! Actualité de l'histoire de la langue française. Trames (Du même auteur...) Numéro ISBN : 2-904949-02-X Date de parution : 01/01/1984 262 pages Rubrique : Linguistique Collection : Hors collection Prix : 10,37 € Au sommaire... Colloque du Groupe d'Étude en Histoire de la Langue française, Limoges,... [Lire la suite]
Posté par ruru à 04:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

30 décembre 2005

Evénement incroyable (mais vrai!)

Figurez-vous qu'un beau jour, Monsieur * (La famille de cet homme est honorable et je ne voudrais pas lui nuire en donnant le nom de son unique rejeton dévoyé! Respectons les larmes d'une mère désolée par l'inconduite de son propre fils!) et Madame** (Voici une femme qui a beaucoup souffert, par délicatesse, il me semble plus décent de ne pas la nommer) allèrent à .. (zut! je ne me souviens pas du nom de cette ville, néanmoins renommée pour diverses raisons. Y a de' très beau monument. Tenez, on y prépare une spécialité... [Lire la suite]
Posté par ruru à 03:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
30 décembre 2005

Roland

RElire la chanson de Roland, même sur internet, est une belle expérience. J'y ai retrouvé, évidemment l'émoi de jadis. LA profondeur de cette oeuvre est inépuisable. Sa tendresse aussi. Car même la mort de l'ennemi, su Satrrazin MArsile nous montre qu'on peut mourir de douleur! Les trois défaillances d'Aude, les pleurs de Charlemagne exprime une intériorité dense d'amour et la grande force des êtres dans leur sensibilité même. ET l'on se demande s'il vaut mieux mourir en combattant que mourir de tristesse... A ceci s'ajoute... [Lire la suite]
Posté par ruru à 02:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 décembre 2005

Dessins d'écrivain

Serge Fauchereau a produit un livre passionnant. IL y montre les dessins et peintures faits par des écrivains. On y voit les fameuses "dendrites" de George Sand, les oeuvres d'Hugo, évidemment, entre de nombreuses merveilles... Et l'on découvre aussi que le talent est aussi, et au moins, une aptitude au talent. Car, cedrtaines de ces oeuvres nous laissent penser, avec vraisemblance, que ces écrivains eussent fort bien pu devenir peintres. Ce que l'on voit aussi dans le sens inverse: Valminck écrivait fort bien, comme Picasso, tandis... [Lire la suite]
Posté par ruru à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 décembre 2005

Colonisation: Une leçon venue d'Afrique

Il fallait s'y attendre! L'Algérie demande des excuses à la France pour les massacres qu'elle y a commis! Voici une belel réponse à la provocation affirmant que la colonisation avait eu "des effets positifs", qui est une sorte d'obscénité. Rappelons qu'il n'y a pas eu que le massacre du 8 mai 1945, ni les crimes de guerre (la cruauté des Algériens combattant fut hélas légitime! Ils étaient les dominés! On ne peut comparer la violence des victimùes à celle des bourreaux!Même si toute violence est condamnable). En effet, depuis les... [Lire la suite]
Posté par ruru à 11:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]