14 décembre 2005

Jean-Claude MArtin

Voici un extrait d'un poème de JEan-Claude Martin, paru dans le buméro 18 de l'excellente revue Poésie première: e regarde passer le ciel. Et même sans vent, sans nuages, le ciel passe. Je ne parle pas ici des passants du ciel : oiseaux, avions,... Je n'évoque pas non plus sa couleur qui, à l'instar de celle d'un tableau, finit inévitablement par passer. J'éviterai même la comparaison avec le fleuve, toujours changeant : on ne se baigne jamais deux fois dans le même ciel, etc. Je ne dirai pas non plus qu'aucun obstacle ne... [Lire la suite]
Posté par ruru à 15:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 décembre 2005

Forneret

Xavier forneret fait partie de ces auteurs que l'on savoure. Son cynisme désepéré devient parfois friandise... Hélas, il se lamente souvent. Le moins qu'on puisse dire c'est qu'il n'avait guère le goût du bonheur, ni une vraie envie de vivre! Voici une citation qui en témoigne: AMIE Tu n’es pas auteur, toi, parce que tu ne voudrais pas de cette vie-là. Si tu savais comment parfois elle ronge tout ; comme elle nous fait brusquer ce qu’on chérit le plus au monde, comme on est ennuyé, blasé sur tout ; comme on prend chaque chose en... [Lire la suite]
Posté par ruru à 14:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 décembre 2005

Pourquoi pas un pantoum, vite fait sur le gaz??

Voici venir Noël, fabrique du souvenir Ca vibre ce cette vie, notre grande ignorance, Chaque jour s’impatiente car il veut raccourcir Le ciel est à pourrir de mélancolie rance Ca vibre ce cette vie, notre grande ignorance Le vent s’époumonne en vigoureux soupirs Le ciel est à pourrir de mélancolie rance On ne sait pas quoi faire, on ne veut même pas fuir Le vent s’époumonne en vigoureux soupirs C’est le temps des festins outrepassant la panse On ne sait pas quoi faire, on ne veut même pas fuir Dévorer nous empêche de... [Lire la suite]
Posté par ruru à 12:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 décembre 2005

Le merdrigal, un genre à illustrer

Léon-Paul Fargue, le piéton magnifique, a un jour écrit ceci: Dans mon cœur en ta présence Fleurissent des harengs-saurs Ma santé c’est ton absence Quand tu parais, je sors.Léon-Paul Fargue, Merdrigal. Il créait ainsi un genre neuf: le merdrigal. J'en donne un ci-dessous, j'en ferai paraître d'autres... !Mais: à vos plumes! Peut-être serait-il bon d'illustrer ce genre intéressant! Evidemment, pour l'instant, les merdrigaux proviennent d'hommes!!! A vous de jouer, les filles!
Posté par ruru à 11:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 décembre 2005

MErdrigal 2

Merdrigal 2. Abominables salauds avec vous, parfaits petits animaux domestiques avec celle qui vient après.Linda Javin, Mange moi ! 2000. T’as vu comme il est beau ? T’as vu comme il est tendre ? Il fait même la vaisselle et lave les carreaux ! Il ne fume jamais et jamais il ne boit ! Il a le temps de vivre et s’occupe des marmots… Il sourit à la vie, ça va bien au boulot. C’est le Prince Charmant, ou quoi, ou qu’est-ce, ou bien ? T’as vu comme il est tendre ? T’as vu comme il est beau ? Ton ex avec une autre Ou même... [Lire la suite]
Posté par ruru à 11:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 décembre 2005

Mind and life institute, dalaï lama, etc...

"Science au carrefour", tel est le titre d'un messge sur le site du dalaï lama... Un tissu d'ineptie: cet homme est-il, en plus, vraiment bête? Le tout est présenté par le Mind and life institute, de Boulder, dans le Colorado, dont le mois qu'on puisse dire, c'est qu'il est... suspect! Il est évidemment question de neurosciences et de psychologie cognitive et les tartes à la crèmes devraient voler! LE tout est très orienté politiquement (de toute façon, le cognitivisme...) Ouvrez les yeux! JE ne veux pas en dire plus:... [Lire la suite]
Posté par ruru à 09:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]