30 novembre 2005

Homozen

JE croyais en avoir fini avec le zen, mais voici qu'un correspondant (merci) rappelle l'homosexualité guerrière des samouraï (voir leommetaire de "tripes tokyoïtes") mais elle est coutrant dans les corps d'armée, même d'élite (voir l'Illiade). Plus étonnante pour nous est la "fusion" maître disciple " qui institutionalisait la pédophilie... MAis c'est une aute histoire, parfaitemetn établie et que l'on peut trouver détaillée sur le net. Le fait que cette pédophilie ait été admise la rend peut-être moins virulente... et nocive... [Lire la suite]
Posté par ruru à 10:02 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

29 novembre 2005

Tripes à la tokyoïte

Il est possible que l'image donnée par le zen, les massacres, la guerre, puis l'esprit du bushido, même s'il est devenu celui du commerce au JApon, ternisse le pays du soleil levant. Devant ce mysticisme monstrueux de cruauté et la folie du travail, les mômes qui se suicident pour avoir raté un examen, etc. , il est vrai que nous sommes réticents. MAis tout le Japon n'est pas là... Bien sûr, une cuisine bien adaptée aux Européens nous réconcielie avec le µJapon: les sushis, d'invention récente, comme les yakitori constituent une... [Lire la suite]
Posté par ruru à 20:46 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
29 novembre 2005

Tripes à la tokyoïte

Ol est possible que l'image donnée par le zen, les massacres, la guerre, puis l'esprit du bushido, même s'il est devenu celui du commerce au JApon, ternisse le pays du soleil levant. Devant ce mysticisme monstrueux de cruauté et la folie du travail, les mômes qui se suicident pour avoir raté un examen, etc. , il est vrai que nous sommes réticents. MAis tout le Japon n'est pas là... Bien sûr, une cuisine bien adaptée aux Européens nous réconcielie avec le µJapon: les sushis, d'invention récente, comme les yakitori constituent une... [Lire la suite]
Posté par ruru à 20:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 novembre 2005

Hé oui: c'est Gourmont, à nouveau

Voilà qui peut s'appliquer à certains commentaires vus sur divers blogs! Voyez plutôt: Un critique innommable note quelques-unes des fougueuses incorrections de Verhaeren, quelques-unes « entre cent autres ». C'est là, vers la faute, vers la tache, vers la plaie, que le médiocre, comme une mouche, vole avec certitude ; il ne regarde ni les yeux, ni les cheveux, ni les mains, ni la gorge, ni toute la grâce de la femme qui passe ; il regarde la boue dont un manant éclaboussa la robe ; il en jouit ; il voudrait voir la moucheture... [Lire la suite]
Posté par ruru à 11:55 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
28 novembre 2005

Mélancolie pratique 10

Approcher le lointain. Le roman tend naturellement et doit tendre à sa propre élucidation. Butor Michel Répertoire. Le roman ne fait pas de dettes. Il a le pouvoir d’exister sans cela. Voire même il jouit du privilège invraisemblable de constituer un fonds inépuisable ! Il est créé par l’écrivain. c’est dire le poète, au sens large, donc vrai. Celui-ci est soumis à la nécessité du devoir : Les poètes sont comme les souverains. Ils doivent battre monnaie. Il faut que leur effigie reste sur les idées qu’ils mettent en... [Lire la suite]
Posté par ruru à 11:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 novembre 2005

Petit bonheur du lundi

Petit rituel: lire la chronique de Camille LAurens sur: P.O.L Editeur
Posté par ruru à 07:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 novembre 2005

Avis aux maubeugeois

Sur ebay, un pantalon garance de l'armée française est à vendre.Il date de la fin du XIXe s. Il a vêtu un soldat du 125e.R.I. qui se trouvait en garnison à Maubeuge, ville dans laquelle une rue porte le nom de ce régiment... Qu'on se le dise!!!!
Posté par ruru à 22:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 novembre 2005

"Mère fondatice" (descendante de...) et "travailleuse sexuelle"

Sidney Biddle Barrows a écrit un ouvrage, Mayflower MAdam, dans lequel elle relate sa vie de maquerelle. Elle y déclare entre autres, ceci: "Si certains hommes sont disposés à payer pour avoir des relations sexuelles, si certaines femmes sont disposées à faire l'amour à un prix qu'elle jugent honnête et si personne ni est contraint ou n'en est victime, où est, dès lors, le mal ? Peut-être est-ce ma façon de voir toutes choses avec un œil d'entrepreneur, au sens économique du terme, bien sûr, mais lorsqu'une partie détient ce que... [Lire la suite]
Posté par ruru à 21:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 novembre 2005

Encore Gourmont? Eh oui!

J'apprécie cette phrase de Gourmont (voir mes autres messages pour la référence) , cet aphorisme, qui explique, peut-être,en partie le machisme: La plupart des hommes qui disent du mal des femmes disent du mal d'une seule femme. On a souvent tendance à tirer des généralité d'une seule observation, d'un seul cas. C'est spécieux, mais tentant. Et c'est souvent dangereux! Cette phrase peut aussi bien s'appliquer au racisme...
Posté par ruru à 20:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
27 novembre 2005

Vous reprendrez bien un peu de Gourmont ? s?

Voici encore un extrait du texte de Gourmont sur les goûts culinaires de Huysmans (il emmenait les Goncourt dans des gargotes infâmes!!!!): On croyait qu'à partir de Là-bas, en pleine expérience religieuse, Huysmans eût enfin abandonné ses préoccupations culinaires, mais la physiologie est plus forte que tous les spiritualismes, et c'est dans ce dernier roman que les nourritures lui ont inspiré ses plus véhémentes et corrosives apostrophes. « Je découvrais, en m'étudiant à manger, les effroyables ingrédients qui masquaient le goût... [Lire la suite]
Posté par ruru à 19:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]