Amusant! Comme d'habitude. Oui, une phrase creuse de plus! Alors je n'y coinnais rien? Ben voyons... Tiens, c'est sur la personne, non sur les faits qu'on juge... Curieux... Au fait, il y a d'autres écrits bouddhistes, avec d'autres formes...

La méditation, la contemplation, ne sont pas seulemetn bouddhistes. Thérèse d'Avila en connaisait vaguement l'existence comme n'importe quel moine occidental ou d'ailleurs. Et ce n'est pas une somnolence. JE vouys laisse à vos supériorités qu'on connaît trop. En attendant que vous m'assasssiniez ou quelquye chose comme ça: c'est dans le droit fil de votre discours qui me fait peur. Il a fait ses preuves. Désolé, mais ça m'effraye! Et c'est la pensée du bouddah lui-même qui est en question!

Alors, de grâce, laissez-moi vivre idiot. A moins qu'il faille vraiment "y passer" à cause de méditants sanguinaires...

Franchement, je suis las d'entendre toujours les mêmes choses.
Tiens, je n'ai pas parlé du zen et de la relation du maître et de l'élève!!! LEs paysans "vendaient" leur garçons au Maôtre. il servait, faisait le ménage, recevait l'enseignement dans une relation puvertement pédophile... Il était évidemment battu, etc. Puis, quand il grandissait, il était "prêt", savait méditer... le maître en achetait un autre et l'ancien élève devenu grand faisait pareil. Dans les monastères, on faisait des lots... Ce n'est pas une révélation! IL faut lire la littérature japonaise: on y trouve des récits au'on peut comparer aux romans "picaresques" espagnols du prétendu "siècle d'or"! Et de millions de petits LAzarillo nippons ont connu le mêm sort que les ninos de ce temps. Sauf que la censure religieuse, en Espagne, ne parlait même pas de pédophilie, même s'il semble que...

Le réel est têtu. Enfin, cogitation, méditatnon, contemplation sont aussi occidentales. ET Descartes est caricaturé: c'était un mystique qui a inventé le doute! Eh oui: l'incertitude... le vertige, la décision d'aimer...